Des bénéfices irrésistibles seront vous plaire

 

 Performance, force et musculature

 

 

 

 

LES CORNES DE CERFS ET LA RECHERCHE EN RUSSIE

 

Certains rapports établissent que les cornes de cerf étaient employées au XVème siècle en Russie comme remède thérapeutique. On les appelait alors ‘Cornes d’Or’, ce qui atteste de la haute valeur que l’on donnait à cette substance naturelle.

 

À partir des années 1920, les cliniciens et les scientifiques russes ont mené des recherches extensives sur l’utilisation des cornes de cerf, et surtout de leur extrait alcoolique appelé pantocrine (Cornu Cervi Pantocrinum).

 

Cet extrait, fabriqué par les agences d’état soviétiques, était largement utilisé dans les hôpitaux pour permettre une meilleure récupération post-opératoire des patients et accélérer la cicatrisation.

 

En 1964, une étude du Dr Tayaneva montre que l’administration de pantocrine chez des jeunes hommes avant des tests mathématiques, améliore leur acuité mentale et leur capacité de travail intellectuel.

 



En 1974, le Dr Korobkov démontre que 
le pantocrine accélère le processus naturel de récupération de l’organisme et augmente la résistance de l’organisme aux influences extérieures défavorables, tels que l’exercice physique intense, le stress ou le froid.

 


Les propriétés adaptogènes des cornes de cerf ont été confirmées par le Dr Brekhman dans une vaste étude menée sur les substances biologiquement actives : toutes les recherches expérimentales et cliniques témoignent du fait que le pantocrine est une thérapeutique efficace. Si l’on devait sélectionner parmi toute la variété d’effets pharmacologiques, les plus importants, ce seraient sans aucun doute les effets stimulants, toniques et gonadotrophiques, ainsi que la capacité d’augmenter la résistance générale de l’organisme. 

 

 

Ces résultats, très favorablement accueillis par le gouvernement soviétique, ont permis une large utilisation de l’extrait de corne de cerf chez les sportifs
de hauts niveaux. Particulièrement chez les athlètes olympiques, afin de remplacer les anabolisants de synthèse, interdits lors des compétitions olympiques
et dangereux pour la santé des athlètes.

 

 

Le Dr Arkady Koltun, président du Comité Médical de la Férération Russe de Culturisme, a conduit pendant plus de douze ans des recherches sur les produits anabolisants naturels et sans effets secondaires nocifs, pouvant améliorer la performance, la force et la musculature des athlètes russes. Dans les études réalisées auprès de sportifs russes pratiquant le kayak, l’haltérophilie, le culturisme et le lancer de poids, le Dr Koltun a trouvé que les cornes de cerf avaient une action myotropique, c’est-à-dire qui augmente la puissance musculaire, ainsi qu’une forte action neurotropique, renforçant les nerfs, ce qui avait pour résultat des accroissements significatifs de l’endurance des athlètes. Après utilisation de pantocrine au cours d’une session pré-olympique, deux des kayakistes et un recordman du monde de canoë avaient remarquablement amélioré leurs résultats.

 

Ces résultats significatifs au niveau de la performance intellectuelle et physique, ainsi d’une meilleure réponse de l’organisme aux conditions difficiles, ont fait inclure l’extrait de cornes de cerf dans le programme d’entraînement des astronautes russes.

 


Le Dr Koltun a également décrit un phénomène intéressant qui survient chez les athlètes surentraînés, même jeunes : la dystrophie myocardiaque. Il explique que lorsque ces athlètes s’entraînent trop intensivement, ils développent un déséquilibre électrolytique du muscle cardiaque. Ce problème de repolarisation des ventricules cardiaques provoque une baisse de la récupération et de l’endurance, et donc des performances. Ce déséquilibre disparaît s’ils arrêtent leur entraînement durant deux semaines. Avec l’utilisation de pantocrine, d’inosine et de vitamine B6, le temps de récupération est ramené à dix jours, autrement dit, les sportifs récupèrent beaucoup plus rapidement et peuvent donc participer à plus de compétitions.

 


En 1974, le Dr Korobkov a précisé que l’utilisation du pantocrine n’avait rien à voir avec l’usage illicite de drogues. Le pantocrine agit en accélerant les processus naturels de récupération de l’organisme, et en augmentant la résistance du corps aux stimulis externes défavorables.

 


Ce sont les nombreuses victoires des Russes aux jeux Olympiques qui ont intéressés les médecins du sport du monde entier à ce produit qui offre une alternative naturelle, non toxique et non interdite, et poussé la communauté scientifique internationale à s’intéresser aux cornes de cerf.

 

 

L'exercice et Méga-Flex, Voilà la formule gagnante !

 

Usage ou les fins recommandés: Traditionnellement utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise pour soulager les symptômes reliés: aux étourdissements, l’acouphène, douleurs lombaires accompagnées de sensation de froid. Permet de reconstituer l’essence vitale et le sang, fortifier les tendons et les os. Licence: NPN 80036216

 

 Précédent                                                                                                                           Suivant